L'Union national des fermiers au Nouveau-Brunswick, en collaboration avec l'Alliance agricole du Nouveau-Brunswick et La Récolte de Chez Nous, demande de toute urgence des signatures pour une lettre ouverte en faveur de la protection des terres agricoles et des terres privées. La lettre demande au premier ministre Higgs de consulter l'industrie agricole et le grand public au sujet des modifications proposées à la Loi sur les mines. Les signataires espèrent remettre la lettre aux députés provinciaux de la province la semaine prochaine. Le texte de la lettre se trouve ci-dessous :
LETTRE OUVERTE : Protéger les terres agricoles et les terres privées de la
Projet de loi - 75

Au premier ministre Blaine Higgs
CC: les députés du Assemblée Législative

Nous, les soussigné.e.s, est très inquiétée par le Projet de loi - 75, qui inclut une
modification de la Loi sur les mines et qui donnerait aux prospecteurs le droit
d’entrer sur une propriété privée ou sur une terre agricole sans permission.
La modification à donc des conséquences graves pour les fermiers, les propriétaires
de boisés privés, et les propriétaires fonciers privés puisqu’elle élimine l’exigence
d’une permission pour entrer sur une propriété privée si un prospecteur utilise
seulement des outils manuels ou prend des échantillons équivalents à 2
kilogrammes ou 2 litres. Un prospecteur qui conduisant dans des champs, sans
oublier la perturbation du sol et des plantes, peut causer un dommage important
aux récoltes et aux moyens de subsistance des fermiers.

Les compagnies minières ont souvent prétendu qu’elles ont peu d’intérêt dans les
concessions minières sur les terres cultivées à cause de l’utilisation d’engrais et de
pesticides, mais les fermiers et fermières du Nouveau-Brunswick indique que cela
n’est pas vrai et que l’on trouve régulièrement des pieux de bois (jalons) ou des
prospecteurs sur leurs terres, en particulier dans le Comté de Charlotte. Les
fermières et fermiers ont également soulevé des préoccupations quant à la sécurité
des prospecteurs eux-mêmes qui sont souvent ignorants des pratiques agricoles et
qui peuvent se mettre en danger suite au contact avec des pesticides, des herbicides
ou même des animaux.

Étant donné qu'aucune consultation n'a eu lieu avec les industries agricoles ou
forestières ou le grand public avant la 1ière lecture, ni avant la 2ième lecture, ni du
débat en comité de ce Projet de loi ; on croit donc qu’il y a eu un sérieux manque
volontaire aux procédures régulières.

Le Ministère de l’Énergie et du Développement des Ressources a manqué à son
devoir de communiquer aux producteurs agricoles et au public les conséquences du
Projet de loi – 75 ; nous les soussigné.e.s est consternée par le manque de
consultations et les répercussions pour les agriculteurs. Nous demandons que la Loi
sur les mines protège les droits des propriétaires fonciers et des fermiers, et des
consultations ont maintenant lieu auprès de la population et des industries
concernées.

Sincèrement,

[signatures]

Voir le PDF de la lettre ICI.

Si votre organisation souhaite ajouter son nom à la lettre ci-dessus, veuillez envoyer un courriel à Suzanne Fournier à nfu.nb.office@gmail.com avec le nom de votre organisation et de son représentant. La date limite pour les signatures est le 9 mars.

GLOBAL—As the world looks to Glasgow and COP26, new campaign group Bank.Green is seizing the moment with its “Swap for COP” campaign, encouraging bank customers to move their money away from banks that continue to finance fossil fuels on Nov. 15. 

The buildup to COP26 has seen the financing of fossil fuels by private-sector banks emerge as a key focus. Bank.Green’s mission is to accelerate awareness of this climate-destroying activity amongst bank account holders around the world. 

Running alongside the summit from Oct. 31 – Nov. 15, Swap for COP asserts that moving one’s money out of fossil banks is not only one of the simplest, but also one of the most impactful things that an individual can do to help mitigate the climate crisis. The goal of the campaign is to generate a swell of account closures on Nov. 15, sending a clear message to the banking industry to get out of fossil fuels. 

Bank.Green’s online bank-switching tool at https://bank.green/ streamlines the switching process for bank customers. Visitors can quickly and easily discover their bank’s climate record, find out how to challenge their own banks directly, explore sustainable alternatives, and be guided through the bank-switching process via resources and email reminders..

Since the Paris Agreement, the world’s 60 largest private-sector banks have poured $3.8 trillion into fossil fuel projects. As recently affirmed by the International Energy Agency, any further fossil fuel extraction is entirely incompatible with keeping global temperature rise under 1.5ºC and avoiding runaway climate chaos, yet most bank customers are not aware of their bank’s contribution to this. Eighty percent of Barclays and HSBC UK customers, for example, were unaware that their banks finance fossil fuel extraction, for example. 

“The net-zero pledges of major banks are in total opposition to their conduct,” says Zak Gottlieb, director and cofounder of Bank.Green “At a time when people are starting to make serious lifestyle changes to fight climate change, we believe that if more of them knew their own money was being used against their interests, there would be an exodus from fossil banks.”     

To coincide with COP26, Bank.Green’s Swap for COP will run Oct. 31 – Nov. 15 2021. Throughout which the campaign group will encourage and enable as many retail bank customers as possible to move their money to a sustainable bank by Nov. 15.

About Bank.Green:

Launched in April 2021, Bank.Green is a not-for-profit group of volunteers who are educating the public on the environmental destruction financed by the banking industry, while fostering an empowered community to take action. 

L'événement médiatique du SSNB (bulletin de notes aux partis politiques élus de la 60e législature) sera reporté à fin août/début septembre (avant la reprise des travaux de la commission sur le changement climatique et la durabilité environnementale).

AVIS AUX MÉDIAS


Stop Spraying New Brunswick Inc. (SSNB) tiendra une conférence de presse EN LIGNE

Jeudi 29 juillet 2021 à 13 h

Petitcodiac Community Hub - The Vault, Petitcodiac, à 31 Main Street. La conférence de presse sera diffusée en direct sur le groupe Facebook public de SSNB et nous prévoyons d'envoyer un lien d'invitation Zoom pour que les médias se joignent jeudi matin.

Haut-parleurs:
  • Dre Caroline Lubbe-D’Arcy, présidente, SSNB
  • Donald Bowser, vice-président, SSNB
  • Joël MacIntosh, directeur, SSNB
  • Kimberly Copp, directrice, SSNB

Lors de la conférence de presse, SSNB émettra un bulletin sur le rendement des quatre partis politiques élus à la 60e législature du Nouveau-Brunswick en 2020, en réponse à une pétition avec 35000 signatures manuscrites visant à interdire la pulvérisation d'herbicide sur les terres publiques (couronne forêts, emprises d'Énergie NB). SSNB rendra également compte des progrès de la campagne de promesses de dons de SSNB, au cours de laquelle les candidats politiques sont invités à signer un formulaire de promesse à StopSprayingNB.
Les médias seront invités à poser des questions après les présentations des orateurs.

Personnes de contact: français: Joël MacIntosh cell: (506)955-4293 ou (anglais) Dr. Caroline Lubbe-D’Arcy (cell) (506) 292-7503

courriel: stopsprayinginnewbrunswick@gmail.com


Tell your elected government officials in Canada and the United States to protect North Atlantic right whales.

We've teamed up with our partners at IFAW, Canadian Wildlife Federation, Canadian Whale Institute, Sierra Club Foundation Canada, and Oceans North to make a difference. We need your help to let our leaders know more needs to be done to ensure that critically endangered North Atlantic right whales are on the path to recovery.

Canadians add your voice here.
ForInt

Hello New Brunswick Environmental Network!

My name is Abigail Christ-Rowling and I am an Environmental Studies student at Mount Allison University and an Intern at Community Forests International.

I am reaching out to connect with non-Indigenous environmental organizations in the Atlantic region to learn about their involvement and acknowledgment of Indigenous stakeholders. My focus is to highlight how environmental organizations are promoting reconciliation and systematic decolonization. My goal is to inspire greater action for Indigenous justice within the environmental community by documenting and sharing the ongoing efforts.

I would love to connect and learn about the valuable work your organization is doing. If this is something that your organization is interested in and open to talking about, please get in touch.

Thanks,
Abigail Christ-Rowling
abigail@forestsinternational.org
 © 2018 NBEN / RENB