Les membres de ce caucus se sont fixé objectif l'arrêt du financement public des réacteurs nucléaires modulaires (55 millions de dollars du fédéral et 30 millions de dollars du Nouveau-Brunswick à ce jour), dont dépend leur développement.  L'arrêt du développement des RNM est essentiel à l'action climatique durable du Nouveau-Brunswick :

  • Le financement du développement des RNM prive le Nouveau-Brunswick du financement nécessaire à la mise en œuvre urgente d'une véritable action climatique - mesures d'efficacité énergétique et sources d'énergie propres et renouvelables - qui ne laissent pas un héritage millénaire de déchets radioactifs.
  • Le coût de l'énergie produite par les RNM, si elle est développée, devrait être beaucoup plus élevé que celui de la production d'énergie renouvelable.
  • La production d'électricité à partir de ces RNM ne sera pas disponible avant 2030 au moins, et donc trop tard pour aider à atteindre les objectifs de réduction des émissions de carbone visant à maintenir le réchauffement de la planète en dessous de 1,5 degré C.
 © 2018 NBEN / RENB