CREDNB pic

Nous invitons toutes les personnes préoccupées par la crise climatique à signer une pétition exhortant le gouvernement fédéral à prendre des mesures audacieuses avec une ambition climatique considérablement accrue que celle présentement visée.

Le gouvernement fédéral du Canada déploie ses objectifs en matière d’émissions, ses plans d’action sectoriels et sa législation (projet de loi C-12 « Loi canadienne sur la responsabilité des émissions nettes nulles »). Ces plans sont loin d’atteindre le niveau fixé par le GIEC à Paris en 2015. (Certains plans d’action à l’appui sont tout aussi discutables, notamment le plan de développement de nouveaux réacteurs nucléaires qui ne seront pas prêts à temps pour faire face à la crise climatique et ajouteront davantage de déchets radioactifs toxiques.)

« Pourquoi ‘Se rendre à Paris’ avec Trudeau ne fait pas l’affaire » https://crednb.ca/2021/03/12/why-getting-to-paris-with-trudeau-doesnt-cut-it/ décrit à quel point les plans du gouvernement fédéral sont inadéquats. Notre pétition les invite à combler ces lacunes en augmentant les objectifs de réduction des émissions du Canada et en veillant à ce que « l’organe consultatif » de jusqu’à 15 personnes proposé dans la loi soit composé exclusivement d’experts scientifiques. Si vous êtes d’accord, veuillez signer la pétition de la Chambre des communes ici. https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-3221. Vous recevrez un courriel de suivi de la Chambre des communes qui vous demandera de répondre pour confirmer que vous étiez la personne qui a signé la pétition.

Jenica Atwin, députée de Fredericton N.-B., a accepté d’être la députée qui autorise la présentation de la pétition à la Chambre. Celle-ci restera ouverte jusqu' à 11 mai 2021 S’il vous plaît partagez cette pétition aussi largement que possible afin qu’elle puisse recueillir un nombre maximum de signatures au-delà des 500 signatures nécessaires pour présenter une pétition au gouvernement!
Flourishin Forests Foundation

La Fondation des forêts florissantes est une fondation dirigée par Fore, une jeune fille de 10 ans du Nouveau-Brunswick passionnée par l'environnement. La vision de la fondation est de réduire et éventuellement d'éliminer, dans la mesure du possible, l'utilisation du papier dans le système scolaire primaire du district scolaire anglophone du Sud d'ici 2030.

Flourishing Forests est à la recherche de mentors qui peuvent l'aider dans les domaines suivants :
  • fournir du temps (peut-être 30 minutes deux fois par an) pour parler à un groupe d'enfants de ce qu'ils font et de la façon dont ils pensent que la déforestation peut aider notre environnement.
  • fournir du temps (une heure une fois par trimestre) pour examiner les plans de Flourishing Forests pour le trimestre et aider à fournir des conseils sur la façon d'affiner le plan pour sensibiliser les enfants des écoles primaires du Nouveau-Brunswick à la déforestation.
  • être consacré aux clubs potentiels de Flourishing Forests que Fore a l'intention de créer dans les écoles élémentaires en participant à des conférences/sessions d'information ou à des projets visant à soutenir l'initiative.

Nous serions également heureux d'en savoir plus sur la manière dont les mentors pourraient éventuellement apporter leur soutien en dehors des moyens énumérés ci-dessus. Veuillez contacter Ona à l'adresse onabadejoko@gmail.com (en anglais uniquement).

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
The Coalition for Responsible Energy Development in New Brunswick is pleased to invite groups to sign on to a statement by the Canadian Environmental Law Association opposing federal funding for small modular nuclear reactors.

To sign, click this link:
Endorsement for Statement against federal funding for new nuclear SMR reactors / Soutien à la déclaration contre le financement fédéral pour de nouveaux réacteurs nucléaires (PRM - petits réacteurs modulaires) (google.com)

To date, more than 100 groups from BC to New Brunswick have signed on, claiming that these technologies are dirty, dangerous distractions from tackling the climate crisis. Click this link for the list of groups:
https://cela.ca/statement-on-small-modular-reactors/

The groups also challenge the government to release the evidence that supports its strategy, and charge that the federal government is trying to save the nuclear industry rather than protecting human health and the environment.

Endorsement for Statement against federal funding for new nuclear SMR reactors / Soutien à la déclaration contre le financement fédéral pour de nouveaux réacteurs nucléaires (PRM - petits réacteurs modulaires) (google.com)

An announcement is expected soon regarding federal funding for developing two small modular nuclear reactors and a plutonium-extracting facility destined for Point Lepreau. Please join over 100 other citizens’ groups in saying “no” to these dirty, dangerous, costly distractions by signing the statement.

For more information, contact Ann McAllister at annmcallister72@gmail.com

Ann McAllister
72 Elizabeth Parkway
Rothesay, NB E2H 1E9
H: 506-847-4251
annmcallister72@gmail.com
Le 9 février 2021 – Un groupe d’organismes et de réseaux sans but lucratif qui interviennent dans le secteur de l’alimentation au Canada atlantique a élaboré une vision partagée de la façon dont la relance post-COVID-19 dans la région pourrait renforcer nos systèmes alimentaires.

L’énoncé de vision s’articule autour de dix priorités qui traitent du problème répandu de l’insécurité alimentaire des ménages dans notre région ainsi que des nombreuses possibilités où les systèmes alimentaires pourraient jouer un rôle d’avant-plan dans les domaines du développement économique, du développement communautaire et de la réconciliation. La version intégrale de l’énoncé et la liste des signataires actuels se trouvent sur le site www.atlanticfoodvision.ca.

Cet énoncé de vision est le fruit d’une série de conversations en ligne réunissant des représentants d’organismes à vocation alimentaire de la région. Animées par les responsables de l’initiative WeavEast d’Inspiring Communities, ces conversations ont permis de constater qu’il existe de nombreuses priorités partagées au Canada atlantique.

« Nous y voyons un énorme potentiel en ce sens où nos systèmes alimentaires pourraient être plus forts à la suite de la pandémie, affirme Joshua Smee, président-directeur général de Food First NL, un organisme provincial sans but lucratif qui lutte contre l’insécurité alimentaire à Terre-Neuve-et-Labrador. La dernière décennie nous a permis de constater à quel point les choses peuvent changer rapidement, et nous espérons que cette capacité d’adaptation se perpétuera. »

« La pandémie de la COVID-19 nous a montré que les mesures à prendre pour renforcer la souveraineté alimentaire sont à notre portée, affirme Ann Wheatley du Cooper Institute, à l’Île- du-Prince-Édouard. Au cours de la dernière année, les agriculteurs à petite échelle ont trouvé de nouvelles façons de livrer la nourriture aux gens, ce qui nous a permis de constater les avantages indéniables des circuits d’approvisionnement courts. Les gouvernements ont réagi rapidement pour indemniser les personnes qui perdaient soudainement leur emploi, ce qui a démontré à la fois les avantages et la faisabilité d’une garantie de revenu de base. Cette vision de l’alimentation pour le Canada atlantique fournit un cadre pour un système alimentaire où le bien-être des gens et l’environnement passent avant les profits des entreprises. »

« La COVID-19 a exposé plus que jamais la fragilité du système alimentaire mondial, indique Justin Cantafio, directeur général de Farmers’ Markets of Nova Scotia, une coopérative sans but lucratif composée de 35 marchés fermiers. Nous avons une chance énorme de créer des économies locales dynamiques et de promouvoir l’économie circulaire dans l’ensemble du Canada atlantique, et nos systèmes alimentaires locaux peuvent et devraient jouer un rôle déterminant dans une relance juste. »

« Au début de la crise de la COVID-19, le Canada atlantique enregistrait les taux d’insécurité alimentaire des ménages les plus élevés au pays. Nous sommes maintenant obligés de nous pencher simultanément sur les deux problèmes, souligne Laura Reinsborough, directrice de réseau à Food For All NB | Aliments pour tous NB. Quelles leçons immédiates pouvons- nous tirer de la situation? Que pouvons-nous faire pour sortir de cette crise avec un système social plus résilient qui ne laisse pas tant de Canadiens de l’Atlantique dans un état de constante vulnérabilité? La vision de l’alimentation pour l’Atlantique articule une compréhension commune et une cohésion quant aux problèmes auxquels nous sommes confrontés, et je suis ravie de voir que les organismes du secteur de l’alimentation de tout le Canada atlantique travaillent de concert pour proposer des solutions. »

Maintenant que l’énoncé de vision est publié, les autres organismes de la région sont invités à le signer. Le site Web contient un formulaire à cette fin et les signataires seront inscrits à un groupe informel qui continuera d’échanger des idées au cours des prochains mois.

Pour en savoir plus ou pour planifier des entrevues, veuillez communiquer avec :

Laura Reinsborough
Directrice de réseau
Aliments pour tous NB |
Food For All NB
laura@foodforallnb.ca
(506) 459-7773 ext. 207

Justin Cantafio
Directeur exécutif
Farmers’ Markets of Nova Scotia
fmns@farmersmarketsnovascotia.ca
902-932-7282

Ann Wheatley
Cooper Institute
ann@cooperinstitute.ca
902-894-4573

Joshua Smee
PDG
Food First NL
josh@foodfirstnl.ca
709-725-3049



Depuis l’automne 2019, un groupe de travail technique composé d’intervenants locaux et d’organismes gouvernementaux s’affaire à préparer un plan de gestion pour le bassin hydrographique de la baie de Shediac. Les Premières Nations ont été mobilisées tout au long du processus et plusieurs programmes de participation des intervenants ont été entrepris. Jusqu’à maintenant, un atelier technique et une séance d’information publique ont eu lieu le 17 octobre 2019, des documents provisoires ont été mis en ligne pour le public le 14 août 2020 et une séance d’information virtuelle a eu lieu le 22 octobre 2020. Les commentaires reçus à ces occasions ont joué un rôle important dans l’élaboration du plan de gestion du bassin hydrographique de la baie de Shediac.

Le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux (MEGL) aimerait vous inviter à participer à une troisième consultation sur l’ébauche du plan de gestion du bassin hydrographique de la baie de Shediac. Durant cette consultation, vous serez invités à commenter l’ébauche du plan que vous pouvez trouver ici : https://www2.gnb.ca/content/gnb/fr/corporate/promo/PlageParlee/plandegestion_bassin_hydrographique_dela_baiedeshediac.html

En raison de la pandémie en cours, il n’est pas possible de tenir des consultations en personne pour le moment. Toutefois, une séance d’information virtuelle aura lieu le jeudi 18 février 2021, de 10 h à 11 h 30, pendant laquelle les responsables du projet répondront aux questions sur le projet. Pour vous inscrire, écrivez un courriel à wmpfeedback/pgbvcommentaires@GNB.ca.

Nous demandons que tous les commentaires soient soumis d’ici le 5 mars 2021. Ils peuvent être soumis de trois façons :

  • En participant à la séance d’information virtuelle du 18 février 2021;
  • En envoyant vos commentaires par écrit à wmpfeedback/pgbvcommentaires@GNB.ca, ou
  • En envoyant vos commentaires par la poste à l’adresse suivante :

Ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux

À l’attention de Nicole Duke

C.P. 6000, Fredericton (Nouveau‑Brunswick) E3A 5T8

 

Tous les commentaires seront pris en considération pour établir la version définitive du plan de gestion du bassin hydrographique de la baie de Shediac.

Nous vous remercions de votre participation à ce projet.

Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, nos sincères salutations.

Crystale Harty, B.Sc.

Gestionnaire de projet

Ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux

 © 2018 NBEN / RENB