Le mois dernier, le Groupe de travail sur la Stratégie canadienne de l’énergie, duquel Premier ministre du N-B Brian Gallant est un des coprésidents, a lancé la Stratégie canadienne de l’énergie. L’intention de la stratégie est de fournir un cadre de référence pour que les provinces et territoires puissent travailler ensemble sur les questions liées à l’énergie.

La stratégie parle des changements climatiques, mais d’une manière non-engagée. Par exemple, l’efficacité énergétique et la conservation de l’énergie est un des axes de travail, mais un autre est de « Créer et améliorer un ensemble de réseaux modernes, fiables et sans danger pour l’environnement pour la transmission et le transport de l’énergie à l’échelle canadienne ou pour l’importation et l’exportation. » Selon moi, ça sonne comme des oléo-ducs.  La stratégie discute aussi d’une transition vers une économie plus faible en carbone (pas une économie faible en carbone).

Alors, ça veut dire quoi tout ça? Selon moi, la stratégie est tellement large que ça pourrait vouloir dire n’importe quoi à n’importe qui. Mais, ne citez pas mes propos. Lisez-la vous-même ici.

 © 2018 NBEN / RENB