Impliquez-vous - Visitez notre calendrier des éco-événements

Calendrier

Date limite pour les commentaires sur le Plan de Gestion proposé de la dégélie plombée (Degelia plumbea)
Mercredi 17 Mars 2021 -  - Mercredi 17 Mars 2021 
Nous voulons connaître votre opinion!

Le gouvernement du Canada est résolu à travailler avec les parties intéressées pour faire en sorte que les espèces en péril soient protégées. La Loi sur les espèces en péril appuie cet engagement en offrant au public l’occasion de formuler des commentaires sur des documents de rétablissement proposés.

Environnement et Changement climatique Canada vous invite à formuler des commentaires sur le Plan de Gestion proposé de la dégélie plombée (Degelia plumbea) au Canada.

La dégélie plombée a été inscrite à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) à titre de préoccupante en 2017. Elle est un grand lichen foliacé gris-bleu. Le thalle peut mesurer plus de dix centimètres de diamètre et présente des crêtes longitudinales et des lignes en forme de croissants qui lui confèrent souvent un aspect festonné. En Amérique du Nord, l’espèce ne se rencontre que sur la côte est et notamment dans quatre provinces canadiennes: le Nouveau-Brunswick, l'Île-du-Prince-Édouard (découverte récemment), la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador (île de Terre-Neuve). La dégélie plombée est relativement commun en Nouvelle-Écosse, peu commun sur l'île de Terre-Neuve et à l'Île-du-Prince-Édouard, et rare au Nouveau-Brunswick. La dégélie plombée semble privilégier les feuillus mûrs et particulièrement les érables, les frênes et le bouleau jaune. Les menaces comprennent la récolte des arbres sur lesquels pousse le lichen ou des arbres à proximité qui protègent le lichen et maintiennent un habitat convenable et humide; la pollution de l'air; pluies acides et changement climatique.

Le 17 décembre 2020, Environnement et Changement climatique Canada a publié le plan de gestion proposé pour la dégélie plombée (Degelia plumbea) au Canada dans le registre public des espèces en péril. Les plans de gestion établissent les objectifs fixes pour maintenir à des niveaux renouvelables de population une ou plusieurs espèces qui sont particulièrement sensibles aux facteurs expérimentaux, mais qui ne sont pas encore considérés en danger ou sur la voie de la disparition. Vous pouvez consulter le programme de rétablissement proposé et formuler des commentaires à l’adresse suivante : https://registre-especes.canada.ca/index-fr.html#/documents/3645.

Après la période de consultation publique prenant fin le 17 mars 2021, Environnement et Changement climatique Canada étudiera les commentaires et les intégrera, le cas échéant, à la version définitive du plan de gestion, qui sera ensuite affichée dans le Registre public des espèces en péril.

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à la protection des espèces en péril au Canada.












 © 2018 NBEN / RENB