Le 9 novembre 2016, la Première nation d'Elsipogtog dépose une réclamation au nom de la Nation Mi'kmaq pour le titre aborigène du district Mi'kma'ki de Sikniktuk, au Nouveau-Brunswick.

«Cette revendication concerne la protection de nos terres et de nos eaux pour nos enfants et nos générations futures», a déclaré Elsipogtog Chief Arren Sock. "Nous ne pouvons pas rester en place pendant que le gouvernement nous ignore et prend des décisions qui menacent les terres traditionnelles des Mi'kmaq. Il est temps pour nous d'exercer nos droits et responsabilités pour protéger notre territoire. "

Les Mi'kmaq, y compris les ancêtres d'Elsipogtog, ont signé des traités de paix et d'amitié avec la Couronne britannique dans les années 1760. Les traités n'incluaient pas la remise des Mi'kmaq de leurs terres. Dans la revendication, Elsipogtog demande à la Cour de confirmer que la Nation Mi'kmaq continue de détenir des titres et droits autochtones à Sikniktuk et d'ordonner des injonctions empêchant la destruction des terres, de l'eau, de l'air et des forêts.

"Nous voulons offrir de l'espoir et de la force à nos jeunes en prenant position pour protéger le titre et les droits des Mi'kmaq", a déclaré Kenneth Francis, porte-parole de Kopit Lodge, qui représente Elsipogtog sur les questions de développement des ressources. «Le gouvernement fédéral a promis une nouvelle relation avec les peuples autochtones basée sur le partenariat et le respect et qui est conforme à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Malheureusement, nous voyons encore le Canada et la province méconnaître nos droits et prendre des décisions qui menacent la santé de notre peuple et de nos terres. En déposant cette demande, nous demandons aux deux paliers de gouvernement de prendre les démarches nécessaires afin que nos droits soient pris au sérieux.

La revendication vient à un moment où les peuples autochtones et non autochtones du Nouveau-Brunswick ont ​​à maintes reprises soulevé des préoccupations au sujet des décisions du gouvernement concernant les terres et les eaux dans le territoire des Mi'kmaq.

«Elsipogtog entend continuer à travailler avec nos voisins autochtones et nos alliés canadiens pour assurer la protection des terres et des eaux qui nous soutiennent», a déclaré le chef Sock. «En tant que partie de la nation Mi'kmaq, nous avons la responsabilité d'agir comme intendants de notre territoire. Réaffirmer notre droit de prendre des décisions sur nos terres et nos eaux est un élément essentiel de la sauvegarde de Sikniktuk pour tous nos avantages à long terme.


Contacts médias:

Chef Arren Sock: 506-523-8705
Kenneth Francis, porte-parole, Kopit Lodge: 506-523-5823
Bruce McIvor, avocat-conseil: 604-785-0327
 © 2018 NBEN / RENB