Encourager et faciliter le maillage et la communication entre les groupes membres afin de faire avancer leurs efforts de protection de la Terre et de promouvoir des modes de vie écologiquement sains et renforcer le mouvement écologique au Nouveau-Brunswick.

Nous sommes

Le Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick (RENB), fondé en 1991, est un réseau de communication composé de plus de 90 organisations à but non lucratif et en environnement au Nouveau-Brunswick.

Le rôle du RENB est d'améliorer les communications et la coopération entre les groupes environnementaux, ainsi qu'entre ces groupes, le gouvernement et d'autres secteurs. Le RENB offre des occasions d'apprentissage à ses membres et associés, et il encourage l'expansion du mouvement environnemental au Nouveau- Brunswick. Le RENB n'est pas un groupe de revendication (militant) et il ne prend position sur aucune question.

Le RENB est dirigé par un Comité directeur, élu par les groupes membres lors de l'assemblée générale annuelle. Le Comité directeur est composé de huit représentant.e.s. Deux représentant.e.s sont choisi.e.s à partir de chacun des groupes suivants: Jeunes, Premières Nations, Francophones et Anglophones.

Notre approche

L’approche du RENB est celle d’un catalyseur, d’un animateur et d’un leadeur, qui offre :
  • La facilitation – avec des processus fondés sur l’atteinte d’un consensus dans lequel divers partenaires sont capables de trouver un terrain d’entente et de trouver des buts communs.
  • Des avis stratégiques – provenant de vastes expériences dans le mouvement environnemental, le RENB offre à ses partenaires ses commentaires et ses conseils et assiste ses partenaires dans les directions stratégiques de leurs initiatives.
  • Des services d’établissement de réseaux et de communications – qui permettent l'accès à des outils en ligne et des services de téléconférence.
  • Des appuis administratifs – l’organisation et la planification de rencontres et de téléconférences, la préparation d’un ordre du jour des rencontres axées sur les résultats, la synthèse des rencontres et des téléconférences avec des comptes rendus et des rapports, le maintien à jour d’une liste des participants et des relations par diffusion d’information rendue accessible dans l’écobottin.
  • Son engagement – en étant toujours conscient des lacunes potentielles des participants dans toutes leurs initiatives, et en travaillant continuellement pour élargir leur portée et accroitre les participations.
  • Le bilinguisme – Le RENB fournit tous ses services dans les deux langues officielles.

Les caucus et les efforts en commun

Les principaux mécanismes de communication et de collaboration du RENB incluent les enjeux provenant des caucus et des collectifs.
À titre d’organisation réactive et flexible, le RENB suscite la création de nouveaux caucus et de nouveaux collectifs tout en mettant fin à d’autres selon la modification des besoins des groupes environnementaux, des citoyens et des autres partenaires. Le RENB recherche toujours de nouveaux partenariats et de nouvelles collaborations, ainsi que des nouvelles façons améliorées et innovatrices de faciliter les communications entre les groupes environnementaux et les autres secteurs.


Évènements à venir

Forum National sur les Espèces Envahissantes
Tue, Feb 28th, 2017
Hierarchical Bayesian Modelling in Ecology 1-day workshop presented by the Canadian Rivers Institute
Fri, Mar 3rd, 2017
University of New Brunswick
Science Atlantic: Environment 2017
Fri, Mar 3rd, 2017
University of New Brunswick

Appels à l'action

APPEL À L'ACTION: Rétablir le financement au Réseau canadien de l’environnement

vendredi 3 février 2017
by Raissa Marks
APPEL À L’ACTION - Le Réseau canadien de l’environnement (RCEN) et ses réseaux provinciaux affiliés ont besoin de votre aide !

Dans le passé, le Réseau canadien de l’environnement et les réseaux provinciaux affiliés incluant le RENB ont reçu un financement annuel de base du gouvernement du Canada. Ce financement était utilisé pour faciliter le réseautage sur les questions environnementales nationales, pour coordonner les caucus nationaux et provinciaux sur les enjeux spécifiques, pour coordonner la participation des ONGE aux processus de consultation publique du gouvernement fédéral, et pour maintenir actives les lignes de communication entre les ONGE et le gouvernement fédéral.

En 2011, à la suite des réductions systématiques de budget des organisations civiles par l’administration fédérale précédente, toutes les subventions fédérales au RCEN et à ses réseaux provinciaux affiliés ont été coupées. Ce qui a laissé le réseau national et la plupart des réseaux affiliés se débrouiller principalement grâce au bénévolat avec des moyens limités pour accomplir leur travail.

On espère que l’administration actuelle va renouveler le financement du RCEN lors du prochain budget. Ce financement est essentiel pour la survie du réseau national et pour plusieurs des réseaux provinciaux affiliés. Une proposition a été soumise. C’est le temps maintenant de démontrer l’appui solide et immédiat des groupes environnementaux et de la population partout au pays.

C’est ici que vous entrez en jeu !

Veuillez prendre quelques minutes pour écrire au premier ministre Trudeau et à votre député pour leur dire pourquoi vous estimez le RCEN, votre réseau provincial affilié, ou le réseautage environnemental à l’échelle nationale en général. N’hésitez pas à utiliser le modèle de lettre inclus ci-dessous. Vous pouvez la personnaliser en vous fondant sur votre expérience ou simplement la copier-coller.

L’adresse électronique du premier ministre Trudeau est justin.trudeau@parl.gc.ca et vous pouvez trouver l’adresse électronique de votre député au http://www.parl.gc.ca/Parliamentarians/fr/members.

Démontrons à nos politiciens fédéraux qu’une communauté environnementale de base bien connectée est essentielle pour un Canada fort !

Modèle de lettre suggérée :

Monsieur le premier ministre,

Je vous écris pour vous demander que le financement annuel de base accordé au Réseau canadien de l’environnement (RCEN) soit rétabli.

Traditionnellement, le RCEN a fourni un lien essentiel entre les groupes environnementaux grands et petits à travers le Canada. Ces liens sont vitaux pour aider les collectivités à s’occuper des enjeux environnementaux dans tout le pays et pour s’assurer qu’une approche robuste au développement d’une politique environnementale existe au Canada.

Depuis que les subventions ont été éliminées en 2011, le RCEN et la plupart de ses réseaux provinciaux affiliés ont dû fonctionner principalement en se fondant sur le bénévolat avec une capacité réduite pour accomplir leur travail. Ce n’est pas acceptable. Une communauté environnementale de base bien connectée est essentielle pour un Canada fort. Je vous encourage à rétablir immédiatement le financement de base pour ces travaux importants.

Recevez, monsieur le premier ministre, l’expression de notre haute considération.

Still Time to Submit Comments - Snowmobile Trail Development up Mount Carleton

lundi 21 novembre 2016
by Roberta Clowater, Canadian Parks and Wilderness Society - New Brunswick Chapter
You can still send in your comments until end of day Nov 21 (Monday) on the environmental assessment report about the proposed snowmobile trail at Mount Carleton Provincial Park. If you're not sure what to say, Canadian Parks and Wilderness Society - NB Chapter has summarized some of our key messages here: http://cpawsnb.org/images/upload/key_messages_EIA.pdf

Please send comments or questions to: lynn.white@gnb.ca or mail to: Lynn White, Department of Tourism, Heritage and Culture, P.O. Box 6000, Fredericton, NB E3B 5H1.
NBEN Mission