Publié par le Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick révisée 2011

(Publication originale 1994)

This publication is also available in English.

 

 

INTRODUCTION

Le Nouveau-Brunswick est béni par de grandes étendues forestières, un grand fleuve, de beaux littoraux et des communautés étroitement liées. Dans chaque communauté, il y a des citoyens engagés travaillant pour la protection et la restauration de ces ressources précieuses. Cet engagement est visible par la croissance rapide du mouvement écologique: de vingt groupes fondateurs du Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick (RENB), en 1990, à 87groupes membres en 2011.

Le travail de ces groupes de citoyens a une grande valeur pour leurs communautés. Ce travail est souvent difficile. Il exige un engagement de temps et d’énergie qui est exigeant sur les gens et sur les organisations. Un rôle majeur du RENB est d’appuyer les groupes d’écologistes dans leur travail, et, le projet de Trousse de l’écologiste a été développé. Les outils dans cette trousse sont destinés à aider au renforcement des organisations. La trousse comprend des conseils pratiques sur l’élaboration de stratégies, l’organisation, le travail avec d’autres, ainsi que sur le soin de soi-même.

La trousse fut conçue comme outil de référence; quelque chose qui pourrait être retiré de l’étagère pour trouver rapidement et aisément l’information nécessaire. Les sections peuvent être photocopiées aisément et séparément pour circulation dans une organisation. De cette manière, les membres d’un groupe peuvent travailler ensemble pour aborder les défis qu’ils affrontent en tant qu’organisation.

REMERCIEMENTS

Nous aimerions reconnaître les efforts de beaucoup de gens qui ont contribué à la préparation de cette trousse. De plus, nous aimerions remercier les citoyens de tous les coins du Nouveau-Brunswick qui, par leur travail infatigable, ont fait un investissement personnel dans l’avenir de notre environnement commun.

La recherche et la préparation de cette trousse fut un projet initié par le Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick (RENB). Les fonds pour le publication originale (1994) furent contribués par le Fonds en fiducie pour l’environnement du Nouveau-Brunswick et pour la révision 2011 par Mountian Equipment Coop. Le comité responsable était composé de Mary Ann Coleman (coordonnatrice du RENB), Janice Harvey, Mark Spence et Johanne Picard. Inka Milewski et George Peabody ont effectué la recherche et en ont rédigé le texte; George Peabody en fit la rédaction finale. Ronald Fournier en a fait la traduction et a fait de la recherche. Plusieurs groupes membres du RENB ont contribué au projet, tout comme le Saint John Volunteer Centre, ainsi que Guy Cyr de Multiculturalisme et Citoyenneté Canada (Moncton). La révision 2011 n'aurait pas été possible sans l'édition de Raïssa et de la conception et la mise en forme en ligne par Brenna Coles Un grand merci à Janice Harvey, Mary Ann Coleman et Julia Chadwick dont les mots et les expériences en organisation environnementale constituent une grande portion de cette trousse.

Appels à l'action

Conservons notre N.-B.

vendredi 9 février 2018
by Nature Trust of New Brunswick

Pendant des générations, les Néo-Brunswickois ont établi des traditions profondément ancrées et des communautés fortes qui prospèrent parmi les rivières, les forêts, les lacs et créatures vivantes qui composent notre belle province. Aidez à protéger les milieux naturels et sauvages que vous aimez afin que votre famille, vos enfants et vos petits-enfants puissent en profiter pour toujours.

Plus de 95 % du Nouveau-Brunswick n'est actuellement pas protégé et nous devons agir maintenant pour changer cela.

Le Canada s’est engagé à conserver 17 % des terres et des eaux douces d'ici 2020 lors de l’Union internationale. En tant que canadiens, nous avons la responsabilité partagée de tenir le gouvernement responsable de l'atteinte de cet objectif. La Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick vous demande  d’engager vos représentants au gouvernement provincial afin de manifester votre appui à l'égard de la conservation des terres dans la province et de les encourager à investir dans la nature. Avec l'aide du «Cercle autochtone d’experts», le Canada envisage la création d’un ensemble d’aires protégées et de conservation autochtones et aborde ainsi la conservation dans un esprit de réconciliation. Le gouvernement provincial a également un rôle à jouer dans la réconciliation en misant sur une gouvernance conjointe avec les Autochtones en matière de protection des terres et de l’eau douce.

Une grande majorité de canadiens conviennent que la conservation de l'environnement est l'un des problèmes les plus importants auxquels notre pays est actuellement confronté. Dans une récente enquête nationale sur la conservation, 87 % des Canadiens appuient l'augmentation du nombre de zones protégées contre le développement y compris dans les parcs nationaux. Joignez-vous au mouvement croissant  de la conservation des terres. Nous vous avons facilité la tâche! Il faut moins d'une minute avec notre modèle en ligne pour envoyer une lettre à votre député local. Pour en savoir plus sur ce que vous pouvez faire pour soutenir la conservation des terres, téléchargez notre trousse d’outils« Conserve Our NB. »  http://www.naturetrust.nb.ca/wp/french/conservons-notre-nb/ 

Imprimez la pétition ici : http://www.naturetrust.nb.ca/wp/french/files/2018/02/Conservons-Notre-NB-Pledge-FR.pdf 
Merci de bien vouloir envoyer l’original de cette pétition avec les signatures au bureau de la Fondation de protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick.
Date limite prochaine : 13 mars 2018 

Par courrier : 
CP 603, Succursale A 
Fredericton, NB E3B 5A6 

En personne : 404 rue Queen. 3e étage 
Fredericton, NB

Faites entendre votre voix sur la stratégie de l'eau pour le Nouveau-Brunswick

mercredi 15 novembre 2017
by Conservation Council of New Brunswick
Une Stratégie de l’eau pour le Nouveau-Brunswick

Le 6 octobre, 2017, le ministère de l'Environnement et des Gouvernements Locaux a publié une ébauche de la stratégie de l’eau. La stratégie est disponible sur le site web du gouvernement du Nouveau-Brunswick. Le public est invité à faire des commentaires par courriel à waterstrategy-strategiedeleau@gnb.ca ou par la poste à l’adresse suivante : Ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux, Division des politiques et de la planification, C. P. 6000, Fredericton (Nouveau-Brunswick), E3B 5H1. La date limite pour faire parvenir ses commentaires au ministère est le 20 novembre, 2017.

Afin d’aider les groupes à formuler des commentaires, le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, en collaboration avec des groupes de bassins versants, a mis ensemble les éléments clés d’une stratégie de protection de l’eau et un modèle de lettre à envoyer au ministère.

Sommaire des 8 principaux éléments d’une stratégie de protection de l’eau solide

Le Nouveau-Brunswick mérite une stratégie pour la protection de l’eau qui :

  1. Est fondée sur la science; c’est-à-dire qui tient compte de données de base, de leurs suivis et qui prend en considération les impacts cumulatifs et les flux environnementaux;
  2. Établit des normes de qualité de l’eau dans un cadre de travail légal ;
  3. Conserve toutes les eaux des bassins versants y inclut les eaux de surfaces (lacs, cours d’eau, rivières), et les eaux souterraines, en préparant des plans conservations, des politiques et des pratiques adéquates, et en utilisant le principe de précaution comme outil directeur, légal et exécutoire;
  4. Protège nos zones marines côtières dans la loi;
  5. Adopte une forme significative de gouvernance axée sur la collaboration avec les Premières nations;
  6. Inclut la conception, la mise en œuvre et la mise en vigueur des plans de protection des bassins versants, préparés d’une manière transparente, avec l’administration, les entreprises, les organisations des bassins versants, les agriculteurs, les responsables municipaux et les citoyens;
  7. Est imputable, par la présentation des résultats de la surveillance et de rapports annuels à la population sur la progression dans la réalisation des buts et des objectifs décrits dans la stratégie de protection de l’eau; et
  8. Est exécutoire dans un cadre juridique moderne.
 
Modèle de lettre

 Mon nom est  ___________________­­­­­­­­­­­­­­_, et je souhaite exprimer mon appui à une solide stratégie de l’eau au Nouveau-Brunswick.

J’habite près de ________________ OU j’habite dans le bassin versant _______________________________

Décrivez votre endroit favori pour pêcher/nager/pagayer, etc.

Partager votre meilleur souvenir concernant l’eau du bassin.

À mon avis, de l’eau propre et saine c’est important parce que: _____________________________________

Avez-vous récemment reçu un avis de faire bouillir votre eau ?  Un avis concernant les cyanobactéries ? Un avis de climat extrême?  Décrivez ce qui vous inquiète.

Je félicite l’administration provinciale d’aller de l’avant avec sa promesse de protéger nos eaux; toutefois, je crois que l’ébauche de la stratégie ne va pas assez loin pour garantir une eau saine dans mon bassin versant.

Nous avons besoin d’une stratégie de protection de l’eau qui (insérer un ou plusieurs éléments essentiels).

Je crains que si mon bassin versant est laissé sans surveillance, nous fassions face à des menaces constantes et croissantes (de la pollution, de la perte des zones humides et des estuaires côtiers, la perte d’un débit adéquat pour maintenir la vie aquatique, et de l’augmentation des impacts des dérèglements climatiques comme les inondations, les sècheresses et les températures élevées.)

Veuillez protéger mon bassin versant en mettant en œuvre une solide stratégie de protection de l’eau dans le cadre d’une loi moderne qui (citez les éléments qui garantisse la santé de notre eau et de la population.)

Avec mon appréciation,

Votre nom.

Pour plus d'information, visitez le site web du CCNB.
STRENGTHENING ENVIRONMENTAL ORGANIZATIONS