L’ALLIANCE PAIX ET AMITIÉ DEMANDE AU PREMIER MINISTRE GALLANT DE SUSPENDRE LES CONTRATS FORESTIERS ET DE CONSULTER LES PEUPLES INDIGÈNES

 COMMUNIQUÉ        23 MARS 2015

Fredericton NB - Des membres de l’Alliance Paix et Amitié sont inquiets de la décision du gouvernement Gallant d’honorer les ententes forestières qui ont été signées sans consultation valable.

L’Alliance est composée de groupes non gouvernementaux et de peuples indigènes du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et du Maine, en collaboration avec une coalition nationale et internationale, qui tous, sont préoccupés par les assauts de plus en plus nombreux des gouvernements et de l’industrie contre nos terres, notre eau et notre air. 

«Les terres touchées par ces contrats sont les territoires ancestraux qui ont été pris à notre peuple», affirme Ron Tremblay, porte-parole du Grand Conseil de Wolastoq.  «Nous considérons le fait que Brian Gallant ait accepté les contrats comme un manquement à un processus juste et équitable. Les contrats ont été signés sans qu’il y ait eu consultation appropriée auprès des peuples indigènes.»

«Gallant aurait plutôt dû annoncer qu’il allait suspendre les contrats jusqu’à ce que les peuples indigènes aient été convenablement consultés», poursuit Ron Tremblay.

«Cela ne donne qu’une raison de plus pour intenter une action en justice contre ce gouvernement pour qu’il reconnaisse finalement que les terres qu’ils ont cédées pour être détruites appartiennent aux Autochtones »,  ajoute Alma Brooks, mère de clan du Grand Conseil Wolastoq. 

Pour sa part, Maggie Connell, coprésidente de la section de Fredericton du Conseil des Canadiens affirme que «cette transaction forestière s’est conclue en secret et à l’insu des nôtres et des Autochtones de Wolastoq».

«Nous voulons prévenir des dommages irréparables à la Forêt acadienne qui ne va pas pouvoir se régénérer avant des centaines d’années», d’ajouter Connell. «Après le dur hiver que nous avons connu, nos dirigeants élus ne peuvent plus prétendre que les changements climatiques n’ont pas lieu. Nos dirigeants ont une obligation de diligence de prévenir la perte à grande échelle de la couverture forestière. Plusieurs des zones maintenant autorisées pour la coupe en vertu du contrat forestier se situent sur des pentes raides et dans des endroits humides qui, une fois exploitées, ne retiendront plus autant d’eau après de fortes pluies, augmentant d’autant le risque d’inondations dans les agglomérations situées en aval.»


Un rassemblement se tiendra à l’extérieur de l’Assemblée générale annuelle conjointe de trois (3) associations de circonscription libérales du Nouveau-Brunswick ce mercredi, 25 mars, de 17 h 30 à 19 h à la salle des Chevaliers de Colomb, au 170, rue Regent, à Fredericton, afin de dire à Brian Gallant de faire en sorte que nous ayons accès à un processus équitable et de suspendre les contrats forestiers par voie législative. Il s’agit d’une activité familiale auquel le public est invité.

Archives des nouvelles des groupes

Événements à venir


Nature Moncton February Meeting
mardi
, 20 février, 2018
Moncton

Film: We Carry Each Others Memories
mercredi
, 21 février, 2018
Fredericton,

Atelier de fabrication de nichoirs pour les hirondelles bicolores
mercredi
, 21 février, 2018
Cap-Pelé

Appels à l'action

Conservons notre N.-B.

vendredi 9 février 2018
by Nature Trust of New Brunswick

Pendant des générations, les Néo-Brunswickois ont établi des traditions profondément ancrées et des communautés fortes qui prospèrent parmi les rivières, les forêts, les lacs et créatures vivantes qui composent notre belle province. Aidez à protéger les milieux naturels et sauvages que vous aimez afin que votre famille, vos enfants et vos petits-enfants puissent en profiter pour toujours.

Plus de 95 % du Nouveau-Brunswick n'est actuellement pas protégé et nous devons agir maintenant pour changer cela.

Le Canada s’est engagé à conserver 17 % des terres et des eaux douces d'ici 2020 lors de l’Union internationale. En tant que canadiens, nous avons la responsabilité partagée de tenir le gouvernement responsable de l'atteinte de cet objectif. La Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick vous demande  d’engager vos représentants au gouvernement provincial afin de manifester votre appui à l'égard de la conservation des terres dans la province et de les encourager à investir dans la nature. Avec l'aide du «Cercle autochtone d’experts», le Canada envisage la création d’un ensemble d’aires protégées et de conservation autochtones et aborde ainsi la conservation dans un esprit de réconciliation. Le gouvernement provincial a également un rôle à jouer dans la réconciliation en misant sur une gouvernance conjointe avec les Autochtones en matière de protection des terres et de l’eau douce.

Une grande majorité de canadiens conviennent que la conservation de l'environnement est l'un des problèmes les plus importants auxquels notre pays est actuellement confronté. Dans une récente enquête nationale sur la conservation, 87 % des Canadiens appuient l'augmentation du nombre de zones protégées contre le développement y compris dans les parcs nationaux. Joignez-vous au mouvement croissant  de la conservation des terres. Nous vous avons facilité la tâche! Il faut moins d'une minute avec notre modèle en ligne pour envoyer une lettre à votre député local. Pour en savoir plus sur ce que vous pouvez faire pour soutenir la conservation des terres, téléchargez notre trousse d’outils« Conserve Our NB. »  http://www.naturetrust.nb.ca/wp/french/conservons-notre-nb/ 

Imprimez la pétition ici : http://www.naturetrust.nb.ca/wp/french/files/2018/02/Conservons-Notre-NB-Pledge-FR.pdf 
Merci de bien vouloir envoyer l’original de cette pétition avec les signatures au bureau de la Fondation de protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick.
Date limite prochaine : 13 mars 2018 

Par courrier : 
CP 603, Succursale A 
Fredericton, NB E3B 5A6 

En personne : 404 rue Queen. 3e étage 
Fredericton, NB

Faites entendre votre voix sur la stratégie de l'eau pour le Nouveau-Brunswick

mercredi 15 novembre 2017
by Conservation Council of New Brunswick
Une Stratégie de l’eau pour le Nouveau-Brunswick

Le 6 octobre, 2017, le ministère de l'Environnement et des Gouvernements Locaux a publié une ébauche de la stratégie de l’eau. La stratégie est disponible sur le site web du gouvernement du Nouveau-Brunswick. Le public est invité à faire des commentaires par courriel à waterstrategy-strategiedeleau@gnb.ca ou par la poste à l’adresse suivante : Ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux, Division des politiques et de la planification, C. P. 6000, Fredericton (Nouveau-Brunswick), E3B 5H1. La date limite pour faire parvenir ses commentaires au ministère est le 20 novembre, 2017.

Afin d’aider les groupes à formuler des commentaires, le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, en collaboration avec des groupes de bassins versants, a mis ensemble les éléments clés d’une stratégie de protection de l’eau et un modèle de lettre à envoyer au ministère.

Sommaire des 8 principaux éléments d’une stratégie de protection de l’eau solide

Le Nouveau-Brunswick mérite une stratégie pour la protection de l’eau qui :

  1. Est fondée sur la science; c’est-à-dire qui tient compte de données de base, de leurs suivis et qui prend en considération les impacts cumulatifs et les flux environnementaux;
  2. Établit des normes de qualité de l’eau dans un cadre de travail légal ;
  3. Conserve toutes les eaux des bassins versants y inclut les eaux de surfaces (lacs, cours d’eau, rivières), et les eaux souterraines, en préparant des plans conservations, des politiques et des pratiques adéquates, et en utilisant le principe de précaution comme outil directeur, légal et exécutoire;
  4. Protège nos zones marines côtières dans la loi;
  5. Adopte une forme significative de gouvernance axée sur la collaboration avec les Premières nations;
  6. Inclut la conception, la mise en œuvre et la mise en vigueur des plans de protection des bassins versants, préparés d’une manière transparente, avec l’administration, les entreprises, les organisations des bassins versants, les agriculteurs, les responsables municipaux et les citoyens;
  7. Est imputable, par la présentation des résultats de la surveillance et de rapports annuels à la population sur la progression dans la réalisation des buts et des objectifs décrits dans la stratégie de protection de l’eau; et
  8. Est exécutoire dans un cadre juridique moderne.
 
Modèle de lettre

 Mon nom est  ___________________­­­­­­­­­­­­­­_, et je souhaite exprimer mon appui à une solide stratégie de l’eau au Nouveau-Brunswick.

J’habite près de ________________ OU j’habite dans le bassin versant _______________________________

Décrivez votre endroit favori pour pêcher/nager/pagayer, etc.

Partager votre meilleur souvenir concernant l’eau du bassin.

À mon avis, de l’eau propre et saine c’est important parce que: _____________________________________

Avez-vous récemment reçu un avis de faire bouillir votre eau ?  Un avis concernant les cyanobactéries ? Un avis de climat extrême?  Décrivez ce qui vous inquiète.

Je félicite l’administration provinciale d’aller de l’avant avec sa promesse de protéger nos eaux; toutefois, je crois que l’ébauche de la stratégie ne va pas assez loin pour garantir une eau saine dans mon bassin versant.

Nous avons besoin d’une stratégie de protection de l’eau qui (insérer un ou plusieurs éléments essentiels).

Je crains que si mon bassin versant est laissé sans surveillance, nous fassions face à des menaces constantes et croissantes (de la pollution, de la perte des zones humides et des estuaires côtiers, la perte d’un débit adéquat pour maintenir la vie aquatique, et de l’augmentation des impacts des dérèglements climatiques comme les inondations, les sècheresses et les températures élevées.)

Veuillez protéger mon bassin versant en mettant en œuvre une solide stratégie de protection de l’eau dans le cadre d’une loi moderne qui (citez les éléments qui garantisse la santé de notre eau et de la population.)

Avec mon appréciation,

Votre nom.

Pour plus d'information, visitez le site web du CCNB.
Peace and Friendship Alliance Demands Gallant Suspend Forestry Contracts and Consult With Indigenous Peoples